samedi 5 août 2017

Ce n'est pas parce que l'homme a soif d'amour



Ce n'est pas parce que l'homme a soif d'amour qu'il doit se jeter sur la première gourde!

Pierre DESPROGES
(1939 - 1988)
Humoriste, et  chroniqueur radio TV Français 

Merci à Julie PEGUY chez qui j'ai trouvé l'image et l'idée

Ne pas oublier Nicolas chez qui j'ai eu connaissance (virtuellement) de Julie PEGUY
On n'a pas idée du nombre de gens qui peuvent être à l'origine d'une petite citation sur un blog... 

dimanche 30 juillet 2017

Pour faire de grandes choses

Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie ; il ne faut pas être au-dessus des hommes, il faut être avec eux.

Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu
dit MONTESQUIEU
(1689 - 1755)
Écrivain et philosophe Français

 On dit que le général d'armée François LECOINTRE, nouveau chef d'état-major des armées françaises, affectionne cette citation.
Le général d'armée François LECOINTRE, photo officielle EMA
Merci au lieutenant-colonel (ER) Régis OLLIVIER qui m'a remis l'anecdote en mémoire.

vendredi 21 juillet 2017

L'honneur, l'intérêt et l'alliance

Puisque la religion, l'honneur, l'intérêt, l'alliance et votre propre signature ne sont rien entre nous...

Louis De BOURBON dit Louis XIV
dit aussi "Le Roi-soleil"
(1638 - 1715)
Roi de France et de Navarre
A régné durant 72 ans. Record historique.
 
 Ultimatum du Roi de France Louis XIV au Duc de Savoie.
Demain on aura du mal à pouvoir tenir un tel langage en donnant plus de deux fois à un pays africain en difficulté l'argent que l'on retire au budget de nos armées...
Ceci dit, 72 ans de règne. 5 ans de mandat. Tout s'explique.
Profitons de notre glorieux passé, rions du présent et évitons de penser à l'avenir.

En passant:
"Puisque la religion, l'honneur, l'intérêt, l'alliance et votre propre signature ne sont rien entre nous..."
Ça peut aussi servir pour les procédures de divorce. 
Je connais des cas.

samedi 15 juillet 2017

La confiance aveugle

Méfiez-vous de la confiance aveugle ; qu’on vous l’accorde ou que vous l’accordiez.
Elle est marquée du sceau de la facilité. 
Parce que tout le monde a ses insuffisances, personne ne mérite d’être aveuglément suivi. La confiance est une vertu vivante. Elle a besoin de gages.

Général d’Armée Pierre  De VILLIERS
(1956 - ?)
Chef d’Etat-Major des Armées Françaises

Photo officielle du général Pierre de Villiers en 2015
Merci au colonel (ER) Michel GOYA.
Toujours prompt à attirer l'attention sur le mot juste.
La phrase complète (Confiance) se trouve sur la page officielle Facebook du CEMA.

vendredi 7 juillet 2017

Tout le charme de l'Orient

Tout le charme de l'Orient.
Moitié loukoum, moitié ciguë.
L'indolence et la cruauté.
En somme, le Coran alternatif.

Michel AUDIARD
(1920 - 1985)
Dialoguiste, scénariste, réalisateur et écrivain.

Pour ceux qui croiraient que je l'ai inventé, je vous invite à vous procurer le "petit carnet" AUDIARD Michel Dialogue en édition limitée.
C'est dedans...

samedi 24 juin 2017

Le premier amour est toujours le dernier



Ta destinée comme l’ombre du palmier partout te devance
elle est ton chemin et l’empreinte de tes pas
où que tu ailles elle te cerne
miroir posé sur le sable de tes pensées.

Tahar BEN JELLOUN
(1944 - ?)
Ecrivain Marocain
Prix GONCOURT 1987 pour "La nuit sacrée" 

 Citation tirée de la 12e nouvelle, Aïda-Petra, dans l'ouvrage "Le premier amour est toujours le dernier."
Elle commence, en vérité, par ces mots: 
« Raconte-moi une histoire ou je te quitte », lui a-t-elle dit, comme pour en finir avec un conflit vieux de quelques années. Il a eu tort de ne pas la prendre au sérieux...

Merci à Patricia, avec qui j'ai exploré ces beaux textes, cherché, et trouvé. Beaucoup trouvé.


Tahar (ou Taher) BEN JELLOUN


 

vendredi 9 juin 2017

Chaque fois qu'on parle d'amour

Chaque fois qu'on parle d'amour,

c'est avec "jamais" et "toujours".


Barbara 
Née Monique Andrée SERF
(1930 - 1997)
Auteur - compositeur - interprète et actrice française 

Merci à Stéphanie pour me l'avoir remis en mémoire.

Par Jac. de Nijs. Nationaal Archief, Den Haag, Rijksfotoarchief: Fotocollectie Algemeen Nederlands Fotopersbureau (ANEFO), 1945-1989 - negatiefstroken zwart/wit, nummer toegang 2.24.01.05, bestanddeelnummer 921-1453 — Nationaal Archief, CC BY-SA 3.0 nl, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20052893  


dimanche 4 juin 2017

Tout est perdu, fors l'honneur

"Pour vous faire savoir comment se porte le reste de mon infortune, de toutes choses ne m'est demeuré que l'honneur et la vie qui est sauve."


François 1er 
(1494 - 1547)
Roi de France


Salamandre de François Premier, Roi de France
Merci à Isabelle qui me l'a inspiré.

samedi 6 mai 2017

Le goût de l'honneur

"On gagne toujours en s'adressant à ce qui est le plus facile à l'homme, et qui est le goût du repos.
Le goût de l'honneur, lui, ne va pas sans une terrible exigence envers soi-même et envers les autres."

Albert CAMUS
 (1913 - 1960)
Écrivain, philosophe et journaliste.

  
Merci à... Serena TALAMONI qui a ce petit scan de "Combat" si riche de sens épinglé en tête de son compte Tweeter. C'est là que je l'ai trouvé, et apprécié.

Il faut connaître et reconnaitre le goût de l'honneur.




lundi 27 mars 2017

Voyage jusqu'au bout de l'entorse

Il me reste encore un peu à souffrir, le mois n'est point fini, avec cette entorse sévère dont je suis affligé.

Comme c'est une entorse à la cheville et pas au poignet certains m'ont fait remarquer que j'aurais pu écrire.
Je les remercie de leur compassion...
Mais entre les médications et le repos forcé l'envie d'écrire n'était pas là.

Face à la blessure j'étais seul, et cela occupe à plein temps.
Cela permet de se réparer, aussi; même en sachant que les blessures physiques ne sont que peu de chose au regard des blessures morales.
Pour ces dernières, ce sont surtout la famille et les amis qui comptent, et je remercie celles et ceux qui m'ont soutenu.

Avril arrive, c'est le printemps, nous venons de changer d'heure; enfin, je crois.
"Quant au mois de mars, je le dis sans aucune arrière-pensée politique, ça m'étonnerait qu'il passe l'hiver".

Voilà, vous avez enfin "une petite citation pour bien finir la semaine".
Merci posthume au regretté Pierre DESPROGES (1939 - 1988), trop tôt disparu.

dimanche 19 mars 2017

Agression de militaires à Orly ce 18 mars 2017

L'agresseur est mort, abattu par les deux autres militaires après avoir réussi à s'emparer du fusil de la militaire féminine de la patrouille  "Sentinelle" qu'il avait pris en otage avec une arme de poing.

Le point de vue du Procureur de la République:
samedi 18 mars
19h54 CET
«Le choix d'une cible militaire, le signalement pour radicalisation dès 2011 et la revendication "au nom d'Allah" sont des éléments qui justifient la saisine du parquet anti-terroriste», explique le procureur de la République.
19h51 CET
Le procureur de Paris indique que l'enquête en cours s'attachera à déterminer «les motivations» de ces quatre passages à l'acte en l'espace de quelques heures.
Multi-récidiviste et condamné à plusieurs reprises à de la prison ferme, Ziyed Ben Belkacem était en liberté sous contrôle judiciaire. Il avait été repéré comme radicalisé dès 2011 lors d'un passage en prison.
19h44 CET
Précisions du procureur de la République :
«Ziyed Ben Belkacem, après avoir tiré sur un policier lors d'un contrôle de police et pris la fuite, a braqué un bar du Val-de-Marne où il avait ses habitudes.
Abandonnant son véhicule pour en voler un autre, il s'est alors rendu à l'aéroport d'Orly, seul. Il a alors jeté au sol, dans un hall d'embarquement situé au premier étage de l'aéroport, son sac à dos contenant une bonbonne d'hydrocarbures.
"Je suis là pour mourir pour Allah, de toutes façons il va y avoir des morts", a-t-il lancé au moment où il a attaqué une militaire dans l'aéroport. Il détenait un Coran sur lui au moment des faits.»

Commentaires personnels:
A titre posthume, Ziyed Ben Belkacem a été baptisé (étant Musulman, il ne pouvait pas être re-baptisé) Ziyed Ben Belgacem pour la presse et les différents médias.
Je me demande bien pourquoi ?

Si la réaction des militaires de l'Armée de l'Air qui ont été attaqués est bien la bonne et mérite félicitations, je ne partage pas les commentaires visant à nous démontrer a posteriori "l'efficacité" des patrouilles de l'opération Sentinelle.
En effet c'est exactement l'inverse qui s'est produit. L'agresseur n'ayant pas hésité à agresser cette patrouille de trois militaires armés.
La dissuasion produite par une telle patrouille sur les terroristes (un vieux repris de justice en l'espèce) est à l'évidence totalement nulle.

Ces patrouilles ne font que fournir des cibles bien visibles aux agresseurs, que ces agresseurs soient des déséquilibrés ou des terroristes.
L'action de la patrouille relève de l'autodéfense, de la légitime défense, et pas de la protection de la population.

Encore une fois bravo à nos militaires pour la détermination et l'efficacité de leur réaction.
Maintenant, nos militaires sont-ils payés pour servir de paratonnerre à la foudre des agresseurs ? 
Là est la question.
On peut répondre oui à cette question, mais personne ne la pose.

Un service de police en civil, un service de sécurité en civil armé, seraient probablement plus efficaces.

Apparemment, il y a eu un quart d'heure de présence de l'agresseur entre le parking et le hall où a eu lieu l'agression.
Personne n'a détecté l'agresseur tant qu'il n'a pas choisi et attaqué sa cible: la femme de la patrouille.
La question de la mixité (qu'on ne veut surtout pas nous poser, bien entendu) est DE FAIT dans le débat également.

lundi 13 mars 2017

Entorse sévère pour le fonctionnement de ce blog

Bonjour,
Un souci de santé assez bête mais très douloureux (une entorse dite "sévère") me bloque à domicile.

Cela peut durer jusqu'à la fin de ce mois de mars, et contrairement à ce que l'on pourrait penser l'immobilité ne favorise pas forcément la pensée philosophique quand elle s'accompagne d'anti-inflammatoires et d'anti-douleurs de façon conséquente.
Vivre en ne comptant que sur une seule jambe ne facilite pas la rapidité de pensée...

Je suis donc amené à limiter mon expression sur ce blog et mon blog Google+ associé.
Pour autant je pense bien à vous. J'espère bien qu'avant Pâques je serai rétabli.

Merci de votre lecture, et à bientôt.

dimanche 5 février 2017

Restons prudents pour souhaiter la bonne année

Je vous ai adressé des vœux un peu rapidement, et après consultation d'un avocat, je me suis rendu compte de l'imprudence de ma formulation. Vous souhaiter une bonne année, une bonne santé et la prospérité, me soumet, en effet, au risque de poursuites...
 Voici donc la version rectifiée de mes vœux, et qui est en conformité avec le principe de précaution inscrit dans la Constitution.

Nouvelle formulation:
Je vous prie d'accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l'occasion du solstice d'hiver et du premier de l'an, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées.
 Ces vœux concernent plus particulièrement :
- la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni d'une quelconque volonté de m'immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques ;
- la prospérité, étant entendu que j'ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d'imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti ;
- le bonheur, sachant que l'appréciation de cette valeur est laissée à votre libre arbitre et qu'il n'est pas dans mon intention de vous recommander tel ou tel type de bonheur.

Nota Bene :
Le concept d'année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés. Son emploi n'implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d'autres cultures n'est absolument pas mise en cause.

Notamment :
- le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l'an 1434 de l'Hégire (émigration du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d'islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israëlo-palestinien ;
- le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5773, ne constitue ni un refus du droit d'Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l'humanité ;
- le fait de ne pas dater ces vœux du 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l'année du Dragon d'Eau, 78ème cycle, n'implique aucune prise de position dans l'affaire dite "des frégates de Taïwan" ;
- le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l'an 221 de la République Française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions.
Enfin, l'emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur.
Son choix tient au fait qu'elle est la seule couramment pratiquée par l'expéditeur. Tout autre idiome a droit au respect tout comme ses locuteurs.

Clause de non responsabilité légale :
En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure.
Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait.
Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnités ni royalties.
Leur reproduction est autorisée.
Ils n'ont fait l'objet d'aucun dépôt légal. Ils sont valables pour une durée d'une année, à la condition d'être employés selon les règles habituelles et à l'usage personnel du destinataire.
A l'issue de cette période, leur renouvellement n'a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l'expéditeur.
Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d'âge, de genre, d'aptitude physique ou mentale, de race, d'ethnie, d'origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d'appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les destinataires.
Leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis et l'absence, totale comme partielle, de réalisation n'ouvre pas droit à compensation.
En cas de difficultés liées à l'interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l'expéditeur.

Après ce préambule je me permets de vous confirmer mes vœux :
BONNE ANNÉE 2017

mardi 13 décembre 2016

Couvert de papillons l'arbre mort est en fleurs!

Quant à Minuit, la phrase revient, c'est peut-être un hasard... C'est peut-être un signe.
C'est en tous cas à la mémoire d'un camarade récemment décédé, Philippe DUVERNOY; Auditeur de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale, et passionné par le Japon.

Que la terre soit légère à tes cendres, mon camarade. Requiescat in pace.


samedi 3 décembre 2016

vendredi 25 novembre 2016

Entre deux maux il faut choisir le moindre

Précepte devenu proverbial que d'aucuns cherchent à attribuer à des philosophes antiques comme Aristote ou Socrate pour essayer d'écarter le Saint homme que fut Monseigneur Alphonse De LIGUORI à Naples. Le malheureux (devenu d'ailleurs très vite Bienheureux après son décès) n'a jamais demandé de son vivant tant de notoriété.

C'est après un échec retentissant dans un procès où il était Avocat contre le Grand Duc de Toscane Cosme III qu'il décida de se retirer définitivement de la vie mondaine. 
Un bien bel exemple à méditer...

La grandeur de son engagement total pour soutenir les plus pauvres jointe à la qualité de ses écrits en dépit d'une santé affligée de nombreux maux (il reçut huit fois l'extrême-onction dans sa vie) l'ont mené à une reconnaissance posthume bien plus élevée que tout ce qu'il aurait espéré de son vivant.

Il est le Saint patron des confesseurs, moralistes et théologiens.

samedi 19 novembre 2016

La différence entre le politicien et l'homme d'Etat

Auteur américain du XIXe siècle peu connu en France, ou en tous cas pas autant qu'il devrait l'être.
La sentence mérite d'être connue autant que lui.

dimanche 6 novembre 2016

Quand la prudence est partout

Avec un peu de mal à retrouver Monseigneur le Cardinal MERCIER, grande figure de la résistance Belge durant la première guerre mondiale, qui eut quelques-unes de ces phrases admirables qui traversent notre temps.

Avec la satisfaction de pouvoir finalement le citer en le nommant, alors qu'il est souvent et modestement oublié comme auteur.

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sir%C3%A9-Joseph_Mercier
Un grand homme, plus qu'un Prince de l’Église.


mercredi 19 octobre 2016

Attention au Cash

J'aime la presse libre et indépendante, mais je fais attention à ce qu'en recevant du cash il n'y ait pas de fausse monnaie.

Hier sur France 2 une émission d'investigation, qui suit une ligne éditoriale qui lui est propre, a choisi de parler des partenariats public privé (PPP).
Excellente idée, sauf qu'en fait il n'était question que d'une opération (le grand stade de Nice) et dans un dossier qui n'était pas instruit à charge et à décharge, mais bien lourdement à charge.

Pour comparer à ce qui existe en matière de justice, ce n'était pas le dossier du juge d'instruction mais celui du procureur.
Où donc était le dossier de l'avocat ?


La liberté d'expression, la liberté de la presse, sont des libertés fondamentales en France.
Le droit à se défendre et à être défendu, le droit à être jugé équitablement, dans un délai raisonnable et de façon impartiale est un droit qui n'est pas moins fondamental.

Je n'ai pas eu l'impression qu'il ait été respecté.
Je n'ai pas eu l'impression d'un débat réellement contradictoire.
Et c'est vraiment dommage.

Je précise que je ne joue pas au football, et que je ne vote pas pour le Maire de Nice en fonction du nombre de buts marqués dans l'enceinte de l'Allianz - Riviéra mais en fonction d'un bilan de mandat et des projets d'avenir pour la ville.

Que ce soit Christian ESTROSI ou Philippe PRADAL, s'ils sont accusés (ce qui sauf erreur de ma part n'est pas le cas pénalement à ce jour), ils ont le droit à se défendre et à être défendu, le droit à être jugé équitablement, dans un délai raisonnable et de façon impartiale; et ce droit est fondamental.
Sinon, ce n'est plus de l'information, c'est de la propagande. Ce n'est plus de la justice, c'est du lynchage.

J'ose croire que ce n'est pas là l'intention de l'ensemble de nos média dont je soutiens par ailleurs la liberté d'expression et le professionnalisme, donc attendons la suite qui sera certainement intéressante.
Didier CODANI