samedi 7 mai 2016

Dien Bien Phu

C'était il y a 62 ans, le 7 mai 1954, à 17h00, que le camp retranché de Dien Bien Phu  est tombé.

Deux semaines auparavant, sa garnison avait reçu cette citation, la plus élevée qui se puisse obtenir, pour une résistance de presque deux mois à un contre cinq. 
Je me limite à sa phrase finale.

De près de 12.000 prisonniers français, seul un quart, à peine, reviendra des camps de "rééducation".

Il en reste bien peu encore en vie à ce jour.
Mais que ce soit eux, ou ceux de leurs camarades tombés à Dien Bien Phu ou dans les camps, ils ne sont pas oubliés. Ils ne doivent pas être oubliés. 

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre des Théâtres d'Opérations Extérieurs avec palme.

Les polémiques politiciennes, les petites phrases du café du commerce ou de la buvette de l'Assemblée, des amuseurs radio-télévisés, m'ont paru bien fades, par rapport au courage et au sacrifice de ces hommes, pour une patrie qui n'en était - et n'en reste - que trop peu consciente. 

Un instant de mémoire au soir de ce 7 mai, dans notre monde, oublieux de ses vrais héros.

 La 317e section: Bruno Cremer dans le rôle de l'adjudant Willsdorff.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire